La Mouche : l’homme peut-il surmonter la nature ? (David Cronenberg, La Mouche, 1986)

De quoi ça parle :

Jeff Goldblum incarne Seth Brundle, un scientifique introverti victime de mal des transports. Bien décidé à trouver une parade à ses nausées, et pourquoi pas à changer le monde par la même occasion, il met au point un système de téléportation. L’un de ses essais ne tourne cependant pas comme prévu et Seth Brundle voit son ADN fusionner avec celui d’une mouche qui trainait dans l’un des pods de la machine, le transformant en Brundlefly. Lire la suite de « La Mouche : l’homme peut-il surmonter la nature ? (David Cronenberg, La Mouche, 1986) »

Atlantide : l’empire perdu ? (Gary Trousdale & Kirk Wise, Atlantide : l’empire perdu, 2001)

Résumé

Le jeune et enthousiaste Milo Thatch, cartographe et linguiste (ce qui fait de lui l’un des meilleurs héros de l’histoire de la fiction), rêve de découvrir la mythique Atlantide mais ne trouve personne pour financer ses recherches. Heureusement, un vieil ami de son grand-père decide de sortir de nulle part, au hasard, en lui disant qu’il sait tout de sa vie depuis toujours, et lui paye une équipe et un sous-marin gigantesque pour partir à la recherche d’une cité perdue dont personne n’est réellement certain qu’elle existe. Lire la suite de « Atlantide : l’empire perdu ? (Gary Trousdale & Kirk Wise, Atlantide : l’empire perdu, 2001) »

Mad Max: Fury Road : le retour à un cinéma plus épuré ? (George Miller, Mad Max: Fury Road, 2015)

Résumé

Max vit dans un monde post-apocalyptique dont on ne sait rien si ce n’est qu’une partie de l’humanité vit maintenant dans le désert, organisée en petites communautés isolées. Il est d’ailleurs capturé et emmené dans l’une d’entre elles, la Citadelle, dirigée par un seigneur de guerre dénommé Immortan Joe. Ce dernier dirige son peuple en tyran, asseyant son pouvoir sur son contrôle de l’eau, mais les choses semblent lui échapper lorsque l’une de ses lieutenants s’échappe avec les femmes de son harem. L’armée personnelle de Joe se met alors en route pour la rattraper, emmenant Max avec eux comme poche de sang ambulante.

Lire la suite de « Mad Max: Fury Road : le retour à un cinéma plus épuré ? (George Miller, Mad Max: Fury Road, 2015) »

Invasion Los Angeles : sommes-nous dirigés par des extra-terrestres ? (John Carpenter, Invasion Los Angeles, 1988)

John Nada est le genre de gars à ne jamais se poser de question. Il croit dur comme fer dans le rêve américain et se dit que s’il bosse sérieusement, il n’y a pas de raison pour qu’il ne réussisse pas. C’est en tout cas ce qu’il pense jusqu’au jour où il tombe sur une caisse de lunettes de soleil un peu particulières. Avec elles, non seulement il devient l’archétype du héros de film d’action badass des années 80, mais il voit également le monde sous son vrai jour, et ce qu’il voit n’est pas beau à voir. Lire la suite de « Invasion Los Angeles : sommes-nous dirigés par des extra-terrestres ? (John Carpenter, Invasion Los Angeles, 1988) »

Barbarella, l’aventurière de l’amour

De quoi ça cause :

Dans un futur lointain où les hippies ont pris le pouvoir, un scientifique est porté disparu aux confins de la galaxie. Le Président de la Terre envoie sa meilleure exploratrice pour le retrouver. Celle-ci va bientôt réaliser qu’il existe encore des planètes peuplées d’individus malveillants qui fomentent des complots de méchants. Lire la suite de « Barbarella, l’aventurière de l’amour »

Snowpiercer : la SF à la française ENFIN à l’honneur? ( Bong Joon-ho,Snowpiercer, 2013)

Résumé :

Le monde connaît une nouvelle ère glaciaire violente d’origine humaine. Les rares survivants vivent reclus dans un train lancé à pleine vitesse autour du globe sans espoir de pouvoir en sortir un jour. Dans ce huis-clos étouffant, la vie s’est réorganisée en une société hautement inégalitaire avec les riches à l’avant et  les plus pauvres à l’arrière. Curtis, un homme ayant vécu la moitié de sa vie dans ce train, décide de réaliser l’impossible : se frayer un chemin jusqu’en tête du convoi, prendre le contrôle de la locomotive et tenter de créer un monde plus juste. Lire la suite de « Snowpiercer : la SF à la française ENFIN à l’honneur? ( Bong Joon-ho,Snowpiercer, 2013) »

Rogue One – le Billet du Mercredi (un Vendredi)

On va en faire une tradition sur le blog, je le sens, de donner nos avis sur les films Star Wars le vendredi plutôt que le mercredi – mais que voulez-vous, à saga exceptionnelle, traitement exceptionnel !

Ainsi, Rogue One est le deuxième film de la franchise à sortir depuis son rachat par les studios Disney ; vous vous souviendrez peut-être que chez nous, Star Wars VII avait reçu un accueil plus que mitigé, alors qu’en est-il du spin-off du fan-service annoncé ? Lire la suite de « Rogue One – le Billet du Mercredi (un Vendredi) »

Premier contact – Le Billet du Mecredi

Vous nous auriez demandé il y a peu quelle était la sortie SF de cette fin d’année, on vous aurait sans doute répondu Star Wars : Rogue One, un film qu’on attend assez impatiemment malgré la réelle déception qu’était Star Wars VII. C’était bien entendu sans compter sur le très discret Premier Contact, un film en apparence des plus classiques et pourtant unique en son genre. Lire la suite de « Premier contact – Le Billet du Mecredi »

Dune, ce film étrange à voir.

De quoi ça cause ?

De Dune, et c’est super bien, mangez-en. Allez, salut !

Non d’accord, on va faire un vrai résumé. C’est l’histoire du jeune Paul Atreides qui quitte sa planète natale pour aller vivre sur l’hostile Arrakis, planète d’origine de la denrée rare qu’est l’épice, que son père doit à présent diriger à la demande de l’Empereur (pas Palpatine) alors qu’elle était auparavant aux mains de leurs ennemis jurés, la famille Harkonnen… Et c’était un piège, qui force Paul à devenir un homme en rejoignant les Fremen, où il devient leur messie, Usul (NON, pas celui du 3615 Usul). Lire la suite de « Dune, ce film étrange à voir. »