Get Out, un film d’horreur moyen mais nécessaire

De quoi ça parle

Chris et Rose forment un couple tout mignon. Cela fait quelques mois qu’ils sont ensemble et la jeune femme a décidé de présenter son amoureux à ses parents à l’occasion d’un week-end dans leur maison à la campagne. Seulement voilà, Chris appréhende un peu cette visite car il est noir il a peur que cela ne dérange la famille très blanche de sa chérie. Lire la suite de « Get Out, un film d’horreur moyen mais nécessaire »

Wake in Fright : la vraie horreur de notre existence ? (Ted Kotcheff, Wake in Fright, 1971)

Résumé

John est un enseignant australien que l’Etat a envoyé faire ses premières années de carrière dans une école perdue au milieu du désert. Pour les vacances de Noël, le jeune homme a décidé de rentrer quelques semaines à Sydney où il espère retrouver sa petite amie. Il va pourtant réaliser que personne n’échappe à l’enfer de l’Outback.

Lire la suite de « Wake in Fright : la vraie horreur de notre existence ? (Ted Kotcheff, Wake in Fright, 1971) »

Suspiria : de l’horreur italienne de toute beauté !

De quoi ça cause

Suzy, jeune américaine rêvant de devenir danseuse, vient d’arriver en Allemagne pour intégrer une prestigieuse école de ballet. Sitôt arrivée, la jeune femme va être confrontée à des phénomènes pour le moins étranges. Heureusement pour elle, elle rencontrera une élève fan de Scooby-Doo qui l’aidera à mener l’enquête !

Lire la suite de « Suspiria : de l’horreur italienne de toute beauté ! »

Invasion Los Angeles : sommes-nous dirigés par des extra-terrestres ? (John Carpenter, Invasion Los Angeles, 1988)

John Nada est le genre de gars à ne jamais se poser de question. Il croit dur comme fer dans le rêve américain et se dit que s’il bosse sérieusement, il n’y a pas de raison pour qu’il ne réussisse pas. C’est en tout cas ce qu’il pense jusqu’au jour où il tombe sur une caisse de lunettes de soleil un peu particulières. Avec elles, non seulement il devient l’archétype du héros de film d’action badass des années 80, mais il voit également le monde sous son vrai jour, et ce qu’il voit n’est pas beau à voir. Lire la suite de « Invasion Los Angeles : sommes-nous dirigés par des extra-terrestres ? (John Carpenter, Invasion Los Angeles, 1988) »

Grave – Le Billet du Mercredi

Il y a quelques mois de ça, un film faisait parler de lui sur internet pour les réactions excessives qu’il avait provoqué durant ses premières projections en festival. Ce film, Grave, racontant les mésaventures horrifiques d’une végétarienne devenue cannibale, avait prétendument envoyé plusieurs membres du public à l’hôpital à cause de sa violence graphique inattendue. Forcément, les amateurs de curiosités que nous sommes avions été intrigués par cette affaire et c’est avec une certaine fébrilité que je comptais les jours avant sa sortie. Ce week-end, j’ai enfin eu la chance de voir Grave, et le moins que je puisse dire, c’est qu’il vaut totalement le coup. Lire la suite de « Grave – Le Billet du Mercredi »

La nuit des morts-vivants , le papa des films de zombies.

De quoi ça cause ?

Barbara et son frère visitent la tombe de leur père quand un homme les attaque. Très vite, la jeune femme se rend compte que leur agresseur n’était pas seul et tente de trouver refuge dans une maison visiblement abandonnée tandis que le pays découvre que les morts semblent revenir à la vie pour se nourrir des vivants. Lire la suite de « La nuit des morts-vivants , le papa des films de zombies. »

Dracula : le célèbre vampire est-il un monstre romantique ? (Francis Ford Coppola, Dracula, 1992)

Résumé

A la fin du XIXème siècle, le comte Dracula décide de déménager à Londres pour pécho de la meuf parce qu’en Roumanie il n’y a plus personne, et qu’en plus les petites londoniennes à l’image de Mina Harker et Lucy Westenra sont bien bien chaudes. Pour s’assurer d’être tranquille pour son affaire, il enferme le fiancé de Mina, Thomas « Neo » Anderson, avec Monica Bellucci et deux autres femmes aussi bien dotées qu’elles pour qu’il se fasse sucer* par ces dames à longueur de journée, et ne parviennent pas à leur échapper.

*Le sang, bien évidemment. On parle d’un film de vampires, oh. 
Lire la suite de « Dracula : le célèbre vampire est-il un monstre romantique ? (Francis Ford Coppola, Dracula, 1992) »